Nos rêves 
Tous nés au cœur de nous, ils sont nos créations 
Pour quelques uns d’entre eux, de vrais récréations 
Lorsqu’ils sont conscients et répondent à nos vœux 
Parfois plus inconscients, ils nous rendent nerveux.
De pures constructions de notre imaginaire
Il en est qui ont conduit, leurs auteurs à se perdre
Quand d’autres ont entendu, la musique des sphères
En les réalisant aussi beaux qu’ils l’espèrent.
Qui pourrait m’empêcher d’en nourrir à mon tour
De croire moi aussi, à l’impossible amour
De croire à mes projets fussent-ils les plus fous
De consacrer ma vie à aller jusqu’au bout ?
Sans eux que serions nous que des bêtes de somme
S’activant à survivre, est-ce cela un homme ?
Depuis l’aube des temps, les rêves mènent le monde
Seules les idées neuves, sont des pensées fécondes.
Le seul rêve qui vaut, est celui que je fais
Bien trop de frelatés, qu’on voudrait m’imposer
Je veux bien m’embarquer dans des rêves de foule
Sauf si c’est la violence, qui souvent en découle.
Ah partager ses rêves, pour un monde meilleur
Qui ne l’a fait ce rêve, ne l’a au fond du coeur ?
Hélas le cauchemar, l’emporte sur le rêve 
Quand souvent ça finit par un «  marche ou crève » !
Nos rêves ne sont purs, qu’à hauteur de nous mêmes 
Que bien débarrassés des erreurs que l’on traîne,
De toute tentation d’emporter nos problèmes, 
Dans ce voyage là, vers un monde où on s’aime.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com