23 janvier 2018

Les beaux principes

  Les beaux principes Les plus beaux des discours, se font loin des batailles Souvent ceux qui les tiennent, ne sont vraiment de taille Quand les mots ont leur place, là où n’est pas le sang Le courage pour beaucoup, se prouve en le versant. Voilà les beaux principes, les valeurs et l’honneur Qui longtemps inspirèrent tous les hommes de coeur Pour eux ne pas faillir, c’était cacher sa peur Et face à l’ennemi ne pas craindre l’horreur. Où nous ont-ils conduits, ces guides, aux malheurs Partout au fil des siècles,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2018

L’ecrit Nouveau

L’écrit nouveau Je suis sûr qu’à aucun, je n’ai fait de défaut  D’avoir quitté ainsi quelque temps le plateau Comme aurait dit Brassens, pas même un trou dans l’eau Qui donc a remarqué, que je restais sans mots ? Leçon de modestie, une leçon de vie Qu’importe après tout, c’est pour moi que j’écris  Mais ce serait mentir ou même hypocrisie Que dire qu’à vos mots, je n’ai rien ressenti. On médit si souvent de ces réseaux sociaux Qui seraient artifices, ou bien sources de maux Mais j’aime à échanger quand même... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2018

Tout va bien

  Tout va bien Quand tout va bien pour eux, ils trouvent ça normal Quand tout va bien pour moi, là c’est tout sauf banal, Si je n’ai dans la tête aucun souci qui traîne Ou aucune douleur pour être à la peine, C’est un jour d’exception, un moment rare au fond Ou rien ne me tiraille, où la vie ne déraille  J’en goûte la saveur comme glace qui fond Savourant chaque instant où point je ne ferraille. Quand ils ont un pépin, qui alors ne se plaint Quand moi j’ai un pépin, moi c’est mon quotidien Faire face aux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2018

Comme un son susurré

  Comme un son susurré... Comme un frisson fébrile sur un calme plan d’eau Comme un soupçon de glace, pris dans le sable chaud Comme un son susurré, au milieu du silence Comme un pas esquissé, sur un simple air de danse Tu as effleuré mon âme, lors qu’elle est assoiffée  Tu as ébranlé mon coeur, qui était desséché  Tu as soulevé le plomb, quand tout était muet Tu as créé l’émotion, quand je ne l’attendais. Comme naît une image, au milieu du néant Comme viendra un mot, aux lèvres de l’enfant Comme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]