12 janvier 2018

Quelques mots griffonnés

  Quelques mots griffonnés  Voilà le crépuscule, je suis sous l’abat-jour La lumière recule, c’est la tombée du jour, Point besoin de calcul, le soir a pris son tour La lumière bascule, sera-t-elle de retour ? Elle est partie à l’aube, sept heures je crois bien Dedans sa jolie robe, lorsque le soleil vient Mais cela me taraude, quand c’est qu’elle revient Le sol là se dérobe, lorsque je me souviens, De notre désaccord, de la forte dispute D’avoir heurté son corps, de sa sévère chute Du silence de mort, tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2018

Les rayons taquins

Les rayons taquins Lumières vous brillez partout autour de moi Merci à mes deux yeux, par lesquels je vous vois Sur le moindre objet où venez vous poser Vous laissez une trace qui va le sublimer. Lumières vous ouvrez grand les cœurs et les âmes  Quand vous les invitez, à être à votre image À irradier ainsi, tout sur votre passage À changer tout en mieux, sous l’effet de vos flammes. Lumières vous chantez, comme une mélodie  Tout paraît plus léger sous vos lueurs magiques Avant votre caresse, le monde était... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2018

Les coins sombres

  Les coins sombres La poésie répugne, à montrer les coins sombres Cette part en nous qui la gêne ou l’encombre, Elle aime la lumière, elle fuit la pénombre  Aurait-elle un peu peur, d’être gagnée par l’ombre ? Il est pourtant en nous, des fièvres aux reflets roux Des images effroyables, qu’on a mis sous écrou  Des pensées interdites, qui peuvent rendre fou Des envies si violentes, qu’on tremble de partout. Quand le vernis craquèle, des convenances apprises L’instinct prend le dessus, pour des actes qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2018

Écrire

  Écrire  La vie nous est donnée, au hasard d’une prise Il s’en faudrait de peu que ce soit là, méprise Ensuite pour certains, cette vie là les grise Mais il en est beaucoup, pour qui elle est plus grise. Elle est souvent chantée, comme un bien précieux Ou comme un cadeau, on ne peut faire mieux Pourtant elle est misère, violence et douleur N’existent pour beaucoup, hélas, d’autres couleurs. La mienne j’en conviens, à plus de hauts que bas J’ai aussi dû mener, malgré tout des combats Mais sur la grande... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]