Les rayons taquins
Lumières vous brillez partout autour de moi
Merci à mes deux yeux, par lesquels je vous vois
Sur le moindre objet où venez vous poser
Vous laissez une trace qui va le sublimer.
Lumières vous ouvrez grand les cœurs et les âmes 
Quand vous les invitez, à être à votre image
À irradier ainsi, tout sur votre passage
À changer tout en mieux, sous l’effet de vos flammes.
Lumières vous chantez, comme une mélodie 
Tout paraît plus léger sous vos lueurs magiques
Avant votre caresse, le monde était tragique
Mais le voilà en joie, comme en paradis
Dès lors que vous léchez, de vos rayons taquins
Les ombres qui pesaient, sur les esprits chagrins 
Lumières vous brillez, comme des feux de joie 
Merci à mes deux yeux, par lesquels je vous vois.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com