31 décembre 2017

Montagnes russes

  Montagnes russes Par des hauts et des bas, comme montagnes russes On passe dans la vie quelles que soient nos ruses Nous sommes des jouets qui croient pouvoir jouer Nous sommes ballotés, c’est notre destinée. Pourtant parfois on croit que l’on tient les leviers Que l’on peut décider ce qui va arriver Lors on se sent puissant, invincible et fort Mais c’est une illusion, une illusion encore. Quand c’est au fond d’un trou qu’on se sent impuissant Qu’on sent le désespoir qui nous gâte les sangs On attend... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 décembre 2017

Regrets

Regrets   Que ne t’ai-je donné cette envie de me suivre De prendre ces chemins lorsque moi ils m’enivrent De tracer comme moi des routes inconnues Au milieu de jardins tous remplis d’imprévus   Je n’ai su te transmettre ce goût pour avancer Cette curiosité qui peine à renoncer La constante impatience d’aller voir au delà L’amour des connaissances, celles que l’on n’a pas.   Sans doute accaparé par mes propres recherches Je ne t’ai pas tendu alors la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2017

Les grandes boustifailles

Les grandes boustifailles. Voyez tous ces étals riches de victuailles Débordant, offerts pour grandes boustifailles Comme si la famine avait longtemps sévit  Qu’il fallait nous goinfrer à l’instant, à l’envie. Oubliés les slogans répétés dans l’année  Évitez le trop gras, trop salé, trop sucré  Modérez vos portions, ne mangez que du sain Attention aux excès, faut vous faire un dessin ? C’est la course sans faim aux plus rares des mets Dont il faut les repas au maxi surcharger  Je n’en ferai la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2017

En vérité

  En vérité  Lui donner d’autres noms afin de la nier Inventer d’autres faits afin de l’ignorer Toujours la déguiser car elle peut effrayer Ne la dire qu’à moitié, pour mieux la supporter Les mille stratégies inventées par les hommes Pour ne pas voir en face, pour ne pas qu’on nomme Celle dont ils ont peur, qu’il leur faut affronter Quand la réalité, n’est celle qu’ils espéraient. On dit qu’on la vénère et on l’idéalise  Bien souvent on le sait, on la relativise Trop peu sont prêts vraiment à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 décembre 2017

Tant de nuances de blanc

  Tant de nuances de blanc. Lorsque tombe la neige, elle fait un manteau blanc Posé sur toutes choses comme un effacement Tant de nous s’en réjouissent c’est vraiment étonnant  Car la neige c’est beau, mais vraiment agaçant  Pensez donc à la mort, et à son linceul blanc  Posé sur ceux qui partent qui ne sont différents  Tant de nous s’en chagrinent, ce n’est pas étonnant  Car la mort familière, nous surprend tout le temps. Lorsque vient le silence on dit qu’il y a un blanc On n’entend... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2017

Dans la glu des habitudes.

  Dans la glu des habitudes. Encore un jour qui vient, encore un jour qui passe À refaire toujours et encore mêmes passes  Sans se renouveler ou alors à la marge Vivre ça n’a hélas pas que des avantages. Ces gestes répétés qu’il nous faut accomplir  Se lever, s’habiller, à l’heure se tenir Se laver et manger et aller travailler Acheter, nettoyer puis aller se coucher. Dans les rares interstices que laissent ces corvées  Grappiller quelques miettes du permis de rêver  À d’autres vies peut-être... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2017

j’aimerai te garder

  J’aimerai te garder J’aimerai sur la vitre, dessiner ton visage Que plus jamais s’efface, cette douce image Pourquoi donc sur la vitre, y coulent tant de larmes Perles d’eau sur la glace, qui autant me désarment. J’aimerai sur le sable, y conserver ton pas Que toujours il rappelle, que tu étais bien là  Pourquoi donc sur le sable, souffle si fort le vent En perfides bourrasques, sur le coeur des amants J’aimerai sur la page, y graver tous ces mots  Qui disent ma tendresse, ton souffle sur la peau ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2017

Madone

  Madone. Naît-elle d’un regard, d’un coup d’œil échangé  Ou bien d’un simple geste que l’on a esquissé  D’une parole aimable, d’une même pensée  Cela reste un mystère, qu’importe elle est née. Elle peut rester discrète à peine exprimée  Ou devenir si forte qu’elle va s’imposer Que dans les cœurs touchés elle va s’installer Pour ne plus en sortir, quelles que soient les années. Toujours elle va renaître entre ceux concernés  Ils n’en sont plus les maîtres, elle va leur dicter  Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2017

partager

  Partager La vie n’a d’autre sens, que de vivre elle même  De se perpétuer, à en perdre haleine Il n’y d’autre raison, à cet élan suprême  C’est même pour cela, que l’on vit et l’on aime. Ne te torture pas, cela ne sert de rien Tu es dans le même bain, ou dans le même train Que des milliards de vies qui grouillent sur la terre Et qui n’ont hors de vivre, pas grand chose à faire. Pourquoi parler d’ailleurs de mystère caché La vie est transparente pas besoin de chercher Tu es, tu vis, tu meurs, mesure... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2017

Quand j’ai touché l’Iphone

  Quand j’ai touché l’iPhone... J’ai dû toucher le fond,  J’ai perdu mon iPhone  Je n’ai plus mes icônes,  Je me sens vraiment con Sans mon écran tactile,  Combien je suis fragile Sans ma pomme mordue, Combien je me sens nu. Car je l’ai oublié sur l’aire d’autoroute Je l’y avais posé pour mieux casser la croûte. Il y a fait la belle Ce compagnon fidèle  Depuis il répond plus  Et moi je suis perdu. Je n’ai plus dans la main C’est mon meilleur copain Combien ma vie est vide Mon... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]