Bois flotté 
Le triste bois flotté qui gît là sur la plage
Échoué par la houle, la tempête ou l’orage
Quel est donc le destin qui a fait de cet arbre
Ce pauvre résidu aux allures macabres.
Devine si tu peux d’où vient cette épave 
Imagine sa course, était-elle l’étrave 
D’un navire glorieux sillonnant l’océan 
Ou l’espar très banal d’un navire marchand ?
Une vie d’aventures dans un seul bout de bois
Plus peut être encore qu’en ont eu toi ou moi
Mais au bout la nature toujours reprend ses droits
Aubier ou os blanchi, pour tous la fin je crois.
Parfois du bois flotté quelqu’un voit la beauté 
Il joue sur l’apparence pour une renaissance
Il est de vieux squelettes gisant dans les musées 
Qui participent encore à quelques connaissances.
Mais la vie n’est plus là, elle a déserté 
Le bois ou l’os inerte qui autrefois étaient 
Elle s’est incarnée dans d’autres avatars
Qui finiront qui sait bien pareils tôt ou tard.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com