23 décembre 2017

Le drapeau du vouloir

  Le drapeau du vouloir Qui dira à la montre le temps s’est arrêté ? Qui dira à l’esclave c’est temps de liberté ? Qui fera du moment, l’instant d’éternité  Qui lira le journal de notre Humanité ? Qui fera de ses mains ce qu’on croit impossible Qui privera demain de ces choses terribles Qui ouvrira la voie au bonheur et au rire Qui percera le voile qui enfin se déchire ? Qui jouera de ces mots qui nous ouvrent le ciel Qui ouvrira ces pots dont doit couler le miel Qui osera montrer toute la vérité Qui ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2017

Voir, mais quoi ?

Voir, mais quoi ? Il contemple l'atome comme il fait molécule  Son univers à lui il est si minuscule Il est le plus savant du monde des fourmis Celui qui connaît bien leur dimension mini. De tous les animaux il comprend les langages C'est bien là la mesure de son vrai paysage Du peuple des humains il étudie les mœurs  C'est de leurs relations qu'il apprend la teneur. La voûte étoilée est sa seule passion Au bout de sa lunette il n'en voit l'horizon Voyager dans le vide n'est pas son illusion Il la voit de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2017

Métamorphose

Métamorphose  Sans trop l’avoir compris il fallait quelque chose Que quelqu’un quelque part un beau jour lui propose D’aller sans hésiter vers sa métamorphose  D’une vie de noirceur vers un peu plus de rose. Sortir de cette gangue dont il est prisonnier  Parler une autre langue, trouver la liberté  Savoir qu’il a des ailes et pouvoir s’envoler Au dessus de la glaise où il est englué. Lui tendre une main parce qu’il est un homme Qu’il a droit au bonheur comme nous tous en somme Qu’il connaisse autre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2017

Mon port d’attache

  Mon port d’attache Si je n’avais connu qu’une joie dans la vie Celle de te savoir tout contre moi ma mie J’en rendrai grâce au ciel de me l’avoir donnée  Quand même d’autre chose, j’aurai été privé. De quoi me plaindrai-je ? D’avoir connu l’amour Quand tant d’autres, je sais, courent après tous les jours ? Que pourrait-il manquer à ce qu’on dit bonheur, À partir du moment où je suis dans ton cœur ? J’ai cette insigne chance, qu’autour ont bourgeonné Comme un buisson prospère de jolis nouveaux nés  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]