Métamorphose 
Sans trop l’avoir compris il fallait quelque chose
Que quelqu’un quelque part un beau jour lui propose
D’aller sans hésiter vers sa métamorphose 
D’une vie de noirceur vers un peu plus de rose.
Sortir de cette gangue dont il est prisonnier 
Parler une autre langue, trouver la liberté 
Savoir qu’il a des ailes et pouvoir s’envoler
Au dessus de la glaise où il est englué.
Lui tendre une main parce qu’il est un homme
Qu’il a droit au bonheur comme nous tous en somme
Qu’il connaisse autre chose que la ronce et l’épine 
Que jamais ne renonce à ce qu’il imagine.
Dissipe ces nuages qui plombent son horizon
Sans parler de mirages, ouvre lui sa prison
Les chemins qu’il va suivre jusqu’à sa guérison 
Afin d’être demain un homme pour de bon.
Pierre-Jean BOUTET