Chaque jour
Combien curieux nous sommes, à être écartelés 
Sans cesse entre présent, et les jours à venir
Comme insatisfaits et toujours trop inquiets
Pour goûter comme il faut, ce que l’on peut tenir.
Tout se passe comme si, maintenant on subit
Qu’il soit dur ou bien doux, le présent est ainsi
On aspire toujours à d’autres certitudes
Regarder l’avenir, c’est notre habitude.
Pour ce futur lointain, tous ces jours incertains
Combien passent à côté, de ce qui fait du bien
De ces moments tranquilles, de ces heures faciles
C’est plus tard qu’on regrette, mais c’est bien inutiles.
La seule vraie question, est de savoir bien si
Le bonheur qu’on éprouve, ne nuit à d’autres aussi
Si le moment qu’on vit, ou la chose qu’on fait
Ne risque pas plus tard d’avoir mauvais effets.
Si chaque jour tu vis, en suivant ta conscience
Regarde l’avenir, alors sans méfiance 
Advienne que pourra, toi au moins t’auras fait
Pour qu’il soit supportable, tout ce que tu pouvais.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com