Vie et poésie 
Vivre de poésie en espèces sonnantes
Il n'en est de cet art, période désolante
Où les mots sans musique ne séduisent que peu
Sauf s'ils sont politiques pour des peuples sans dieux.
Vivre la poésie est chose épatante 
Mais n'avoir lors pour elle aucune autre attente
Que de la voir d'abord subtile ou élégante 
Et pour le seul plaisir des esprits qu'elle enchante.
Vivre sans poésie est chose effrayante 
Il faut qu'autour de nous quelque chose au moins chante
Ce peut être un oiseau aux plumes éclatantes 
Où même une fleur aux formes surprenantes.
Vivre en poésie parfois cela me tente
Pouvoir fermer les yeux, et puis sans trop d'attente
Les ouvrir par magie sur contrées accueillantes
Qui sont peuplées de vies inspirées ou aimantes.
Vivre pour poésie serait-ce fin démente ?
Existe-t-il de fin plus noble, me demande
Pour d'autre inutile ou insignifiante
Mais sans la poésie, l'ère est décadente.
Pierre-Jean BOUTET