Les mémoires du passé 
Regarder le passé comme assis au spectacle
En observer les ombres et les quelques faux-pas
En retrouver les joies, ainsi que les obstacles
Regretter sa jeunesse quand elle ne doute pas.
Instants de nostalgie déformés par le temps
Oublieux des tourments qui agitaient nos sens
Filtre si indulgent pour tous nos errements
Qui ne fixe vraiment que les meilleurs moments.
Mais subir son passé qui vous ronge en dedans
Que l’on voudrait enfouir oublier à jamais
Sans comprendre vraiment tout ce qu’il nous a fait
Y rester englué sans en être conscient.
Mémoires sélectives, mémoires défaillantes,
Mémoires qui commandent, mémoire flageolantes
Nous sommes les jouets des pensées inconscientes
Qui ont pu se forger dans nos vies si mouvantes.
Quand l’avenir n’est pas, que présent est fugace
Il n’y a vraiment de sûr, vraiment que ce qui passe
Nous en sommes les fruits et ce qui nous dépasse 
C’est de n’avoir compris vraiment ce qui se passe.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com