Aimants
Désirer on le sait ça n’est point comme aimer 
Ce n’est pas tout donner et sans rien réclamer.
C’est vouloir posséder pour son propre plaisir
C’est vouloir le plier, l’autre à son désir 
Être aimé je le dis est comme un vrai trésor 
Ça réchauffe le coeur comme un feu en plus fort
Recevoir la lumière qu’irradie un amour
Je vous souhaite vraiment de le connaître un jour.
Ils se marient parfois ces puissants sentiments
Vois comme ils s’emparent corps et cœurs des amants
A ce point qu’ils ne savent où en sont leurs serments
Pris dans cette attraction comme sont deux aimants.
Au fil du temps qui passe, vois leurs forces varient
Le désir peut faiblir et l’amour peut grandir
Et les liens qui se nouent vont eux aussi forcir
Au point qu’on voit des couples qui jamais se renient.
Hélas c’est un miracle quand si bien ils s’accordent
La passion épuisée souvent casse la corde
S’il n’y avait que désir plus que n’était amour
Alors comme on le sait cela finit un jour.
Le désir est épice au beau plat de l’amour
Il apporte délices mais nourrit pas toujours 
Beaucoup s’attachent à ce plat qu’ils savourent
Même quand plus il ne brûle en sortant du four.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com