Que serons-nous demain ?
À chaque instant qui passe c’est l’avenir qui change
De nouvelles données et de nouveaux échanges 
Comment dire à l’avance ce qui va se passer
Quand sont souvent étranges toutes choses passées ?
Qui peut dire demain ce que deviendra l’homme
Le sera-t-il encore ou devenu surhomme ?
Le sera-t-il humain, sera-t-il autre chose ?
Voilà quelques questions qu’il faut que l’on se pose.
Car au fond qu’est-ce qu’on veut, c’est de ne plus mourir
De quoi a-t-on envie, c’est d’être plus heureux
De faire ce qu’on veut, d’être à l’égal des dieux
Dussions-nous pour cela quelqu’autre devenir.
Tous ces milliards d’années c’est le monde organique
Qui a dû supporter toute l’évolution 
Subissant les contraintes de ce monde physique
Bien limité par elles dans sa propre expansion.
Mais nous sommes en passe de changer cette danse
Avec l’intelligence portées par des circuits
Faits de matières inertes ou choses sans substances
Qui pourra échapper à ce qui nous détruit.
Que serons-nous demain, ou à moitié humain
Ou à moitié robot dopés par des machines
Ou bien très connectés à tout plein d’appendices 
Ou bien de silicium, que serons-nous enfin ?
Tandis que des milliards voués à disparaître
Se débattront encore contre des vents contraires
Quelques uns d’entre nous ceux avec des moyens
Que n’auront pas bien sûr le reste des humains
Acquièront des pouvoirs, se feront transformer
Jusqu’à devenir autre que notre humanité 
Assurant l’avenir dessiné sur la toile
Qui aspire un jour à gagner les étoiles.
Mais seront-ils capables si privés d’émotions 
Que l’organique insuffle au cœur de nos passions
D’avoir encore conscience, d’être encore humains
Ou pures intelligences, que seront-ils demain ?
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com