La bêtise 
Rien ne sert d’en pleurer alors faut-il en rire
De la bêtise humaine puisqu’on doit en souffrir
Plutôt que de m’en plaindre je vais donc m’en moquer
Dans de savants délires la ridiculiser.
La bêtise répète avec obstination
Ce au fil des siècles sans en tirer leçons
Des erreurs stupides à s’en mordre les doigts 
Elle se cogne la tête à nous laisser sans voix.
Fille de certitude elle foncera tout droit
Sans avoir aucun doute jamais sur son bon droit
Plutôt que d’écouter celui qui n’est d’accord
Elle a toujours recours à la loi du plus fort.
La bêtise est savante quand ça peut l’arranger
Elle n’est pas avare en discours, en traités 
Pour peu que l’autre cède et va lui accorder
Tout ce qui servira au mieux ses intérêts.
La bêtise a le peuple qui souvent la soutient
Qui reste bien docile tant qu’on ne contrevient
À ses propres intérêts, il restera aveugle
Même si pour cela il doit demeurer veule.
La bêtise triomphe elle aime à se montrer
Elle n’a de pudeur ainsi à s’exposer
Plus c’est gros mieux ça passe, il suffit de bien peu
D’avoir eu des suffrages, de faire peur un peu.
La bêtise prospère car elle exige peu
C’est souvent de se taire et de fermer les yeux
De bien la laisser faire pour aller où elle veut
Hélas pour notre terre ce n’est pas le bon jeu.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com