Les chemins lumineux
Que n’ai-je conservé sur la carte du tendre
Ces chemins lumineux qui m’ont mené vers toi
C’est bien toute ma vie qu’il me faudra les prendre
Car l’amour n’est acquis c’est une de ses lois.
Je suis un chercheur d’or en quête de trésor 
De cet eldorado que peut être ton corps
Quand ton coeur est conquis au bout de ses efforts
Car c’est toi in fine le vrai conquistador.
Si je ne veux me perdre sur les routes du coeur
M’égarer en chemin en quête du bonheur
Je dois dans ma mémoire tracer toutes les voies
Qui ouvrent cette porte qui comble mes émois.
Sur un beau parchemin aux couleurs de la cire
Je m’en vais dessiner ces routes, les décrire 
Au cœur du labyrinthe des voies enchevêtrées 
Brilleront de ces traits celles vers mon aimée.
Je vois ton beau sourire qui me met au défi
De retrouver les portes qui conduisent à ton nid
Mon amour est si grand comme l’est mon désir 
Que je les trouverai, dussais-je en mourir.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com