Messager
Toi qui parcours le monde, toi qui t’en vas si loin
Toi qui connais les routes, toi dont c’est le destin
Tu chasses tous tes doutes, tu as ta vie en main
Avec à tes semelles la boue de tous chemins.
Tu sais bien que les hommes ont partout cette faim
De vivre belle vie sans peur du lendemain
Mais qu’ils veulent hélas toujours plus qu’ils n’en ont
Qu’ils veulent posséder bien plus que ce qu’ils ont.
Toi qui parcours ce monde et va à leur rencontre
Porte leur ce message qu’ils ont même avenir
Qu’ils leur faut partager ce qu’il peuvent tenir
Il n’y a qu’un seul monde, il faut que tu leur montres.
Tu sais bien que beaucoup pensent à leur survie
Tandis que bien trop d’autres gaspillent à la folie
S’ils suivent encore ces voies, elles sont sans issue
Les uns mourront du manque, les autres des surplus.
Toi qui n’a de patrie, toi citoyen du monde
Toi qui a bien compris que la terre est féconde 
Si les hommes respectent les règles qu’elle impose
À défaut il se peut que demain tout explose.
Tu sais bien que les hommes ne pensent qu’à court terme
Que le temps de leur vie, que le temps qu’elle germe
Après eux le déluge hélas ils n’ont souci
D’agir dès maintenant pour éviter le pire.
Toi dont les pas te mènent dans beaucoup de pays
Dis leur que leurs enfants méritent de connaître 
Le monde et sa beauté, que tout enfant à naître 
À mêmes droits que eux à y vivre sa vie.
Sois le porte parole de ces mots de sagesse
Il n’y a pas d’avenir dans tout ce que l’on blesse
Il faut que partout cesse les actes qui agressent
Pour laisser enfin place à la simple allégresse.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com