Mauvaise voie.
À l’ombre des regrets je ressasse mes peines
Je revois mes erreurs sur le bleu de mes veines
Sous le poids rémanent des occasions manquées 
Je repasse le film des faux pas que j’ai fait.
Ce sont les mêmes scènes et les mêmes moments
Je visionne sans cesse pour saisir quel instant
M’a fait choir dans l’abîme où je suis à présent
Comme on passe la langue sur sa mauvaise dent.
Alors je me fustige me demandant comment
J’ai décidé ainsi, aussi stupidement
Avec ce que je sais que j’ai plus tard compris
Jamais au grand jamais je n’aurais été pris
Dans ce froid mécanisme où j’ai lors mis un doigt
En prenant trop aveugle un tel engagement
Sans mesurer bien sûr ce qu’à présent je dois 
Sans avoir quelque idée de mes futurs tourments.
La vie est ainsi faite que s’il y a bien des voies 
On n’en peut choisir qu’une, c’est la bonne parfois
Bien souvent on n’en sait pas vraiment le pourquoi
Ce n’est que par la suite qu’on en voit les dégâts.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com