08 octobre 2017

Pierres

Pierres J'ai trouvé ce matin une pierre de lune Tombée dans mon jardin, plus légère que plume  Cette pierre donnée à chacun, à chacune  Lorsque au fond de nos coeurs une lueur s'allume. Pierre dans mon jardin, est-ce pierre de lave Donnée à ceux dont le coeur est esclave D'un amour né volcan mais hélas bien éteint  Où ne bouillonne plus que des regrets lointains. Pierre du bon matin, est-ce coeur de diamant Qui brille de plus belle dans la main des amants En chaleur forte et belle celle qu'on dit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2017

Libre

Libre Pour retrouver le goût de vivre  Que revienne l'envie de rire Il faut d'abord ne pas souffrir Ne pas subir, n'être martyr. Ce qui compte c'est d'être libre. Pour entreprendre de bâtir  Ou de créer ou de construire Il faut surtout pouvoir rêver  N'être esclave ou prisonnier Ce qui compte c'est d'être libre. Pour parvenir à bien aimer À respecter, à adorer  Il faut bien sûr pouvoir chanter N'être bridé rendu muet Ce qui compte c'est d'être libre. Pour partir loin et voyager ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2017

La lumière de tes yeux

  La lumière de tes yeux Toute une vie passée à chercher la lumière  Par des hommes courbés murmurant des prières  Celle qu'on dit divine qui fait des coeurs de pierre De vraies sources d'amour qui abreuvent leurs frères. Une vie de labeur à étudier les sciences  Dans l'espoir de trouver nouvelles connaissances D'avoir révélation ou soudaine conscience D'une nouvelle voie de progrès et croissance. Un travail minutieux pour cerner la matière  Pour peindre ou pour sculpter de diverses manières ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2017

La princesse à la plume

La Princesse à la plume Belle enfant, peau d'ébène, à quoi donc songes-tu ? Où donc il se promène ton regard ingénu ? Tu es à la frontière de bien des inconnus Dans ce monde de fièvre où tu sembles bien nue. Une plume légère te rattache au ciel Serais-tu donc un ange dans ce monde cruel Tu appartiens déjà à une histoire ancienne Qui pourtant fut jadis sans doute un peu la mienne. Belle enfant oh princesse, que tu es aérienne  Pour être aussi jolie d'où faut-il que tu viennes ? Tu es comme un oiseau posé là un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2017

Dire l'essentiel

  Dire l'essentiel User de quelques mots pour dire l'essentiel Formule séduisante pour aller droit au but Mais voilà l'essentiel lui peut être cruel Pour dévoiler la fin, il y faut un début. Si je te dis je t'aime, que simples sont ces mots Mais avant de le dire il faut que tu l'entendes Pour y croire alors qu'un peu aussi l'attendes  Le chemin qu'il est long qui permet ce propos. Si je dis attention il y a grand danger Ça n'est pas entendu si c'est trop étranger  Il nous faut le connaître et aussi le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2017

Incendie

  Incendie Je ferai à genoux ce chemin s'il le faut L'espace entre nous, jusqu'au point le plus haut Je n'ai que des mots doux sur le pauvre écriteau Qui pendra à mon cou, pour chanter ton corps chaud. J'en suis devenu fou, bien plus fou qu'à Cordoue Et bien plus qu'à Corfou, de ton petit nid doux J'en suis plus que jaloux,à en devenir fou  Mon coeur pend à ton cou, comme un brûlant bijou. J'ai perdu le sommeil, tant brille ce soleil Il n'est rien de pareil que ta bouche vermeille Ton image réveille ma... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2017

HIMBAS.

HIMBAS Le plus grand des sculpteurs pourrait-il de la glaise Façonner de tels êtres aussi beaux et à l'aise Que ces corps purs et nus éclatants de lumière  Que ces femmes soignées à l'allure si fière ? Des êtres juvéniles plongés tôt dans la vie Des filles à peine mûres et déjà mères aussi Regardez bien que nues elles ne sont impudiques Au contraire soucieuses de leurs beauté unique. Ne sont-ce nos regards qui eux les pervertissent Ces femmes si vivantes qu'elles en sont innocentes Ne sont-ce nos coutumes qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2017

Dans la chambre sans murs

Dans la chambre sans murs. Il se peut que tu veuilles,  Car mon espoir est fou Sur le grand lit de feuilles,  Faire un petit tour. Fasse que tu accueilles,  Le rire sur tes joues Sur le grand lit de feuilles,  Le feu qui est en nous. Je rêve que t'effeuilles,  En pliant les genoux Sur le grand lit de feuilles, Tes secrets les plus doux. Une chose est sûre, Quand les fruits seront mûrs  Dans la chambre sans murs,  Parlera la nature. Tente donc l'aventure, Les amours restent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2017

Malaise

  Malaise La souffrance est au fond comme sourde torture En parler la réveille, tout le temps que ça dure  La nier la renforce, difficile on l'endure  L'accepter, vite dit, pour beaucoup c'est trop dur. Le choc de deux souffrances ça n'est pas vraiment beau Quand l'une comme l'autre vous déchire les os Pour l'une comme l'autre c'est la force des mots De ces cris de colère quand tremble le plateau. La souffrance est violence, et violence elle crée  On en perd sa patience tant on veut la crier Elle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2017

Les portes

Les portes La vie t'ouvre des portes choisis avec amour Vis avant que ne s'ouvre celle du sans retour La vie vois te propose beaucoup de carrefours Choisis ceux que tu aimes, avant ton dernier jour. Es-tu de ceux qui optent pour ne laisser de trace Que le même sillon creusé jour après jour  Ou bien de ceux qui aime que cela les dépasse  Prennent tous les chemins, même mauvaises passes. Si tu n'as qu'une vie, pars de ce postulat De quoi as-tu envie, es-tu curieux ou pas ? Qu'est-ce qui te soucie, est-ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]