Quelques charmes
Sous les pluies de saison, tout tourne en déraison 
C'est comme si le ciel n'était que serpillère 
Et déversait ses eaux juste sur ma maison
En un rideau épais filtrant la lumière.
C'est le temps des chutes pas seulement de pluie
Les feuilles bien sûr tombent, et aussi la nuit
Comme sur vos épaules s'abat bientôt l'ennui
Regardez c'est étrange, comme tout ralentit.
Certains aiment l'automne, la vie est alanguie
Ils aiment aussi les pommes qui sont alors cueillies
Ils voient dans ses couleurs jeter ses derniers feux
Un été qui s'achève c'est ce qu'il fait de mieux.
Moi j'y vois la tristesse de cette fin de cycle
Bien enfuies la vigueur et l'énergie qui gicle
Dès les jours de printemps tels que les apprécie,
Ils n'ont pas cette rage tous les jours que voici.
J'irai bien tout à l'heure dans cette herbe mouillée 
Y marcher quelques heures et à fond respirer
Mais pour mieux me convaincre il devra dégager 
Tous ces trop lourds nuages dont le ciel est chargé.
Lorsque l'automne rit sous un soleil radieux
Alors ses couleurs chantent pour nous rendre joyeux
Je peux lui concéder alors beaucoup de charme
Il a quelques atouts qui je sais me désarment.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com