25 octobre 2017

Quand flottent des drapeaux

  Quand flottent des drapeaux. Sous le vent de l'histoire ont flotté des drapeaux Ont marché des armées et sont morts des héros  Dans le cours de l'histoire en fonction des passions Ont sombré des empires et sont nées des nations. Dans le temps d'une vie, en quelques instants de paix Un homme libéré du pouvoir de la guerre A cette insigne chance lors d'y développer  Ces talents las gâchés dans le temps de nos pères. Je suis né il est vrai dans une parenthèse  Qu'on dira enchantée dans un futur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2017

Tabou !

Tabou  Il est un lieu sur terre dont je voudrai parler C'est un lieu solitaire et pourtant par milliers  Il offre un espace où on peut s'isoler Sans crainte qu'il vous soit, si dedans disputé. On y jette ses masques bien autant que ses basques Et même sans couronne on y trouve un trône  Et l'on peut y siéger sans en être éjecté  C'est vous qui décidez quand c'en est terminé. Lorsque l'on en ressort on est bien soulagé De ce poids qu'on portait quand on y est entré Certains bien on le sait en font... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Pulsions

Pulsions Une lèvre impatiente d'un baiser qui s'attarde Une main sans pudeur qui son geste ne farde Un corps déjà tendu vers une délivrance  Un souffle retenu en toute impudence, Lorsque nous nous aimons nous ne sommes nous mêmes Nous sommes dans l'ailleurs là où nos sens nous mènent  Des êtres primitifs, des êtres nus et bruts Depuis la nuit des temps qui ont un même but. Assouvir la passion dont nous sommes enflammés  Vivre jusqu'à l'ivresse ses pulsions déchaînées  Puis retrouver ce calme, cette... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Sens interdits

Sens interdits La vie n'est-elle faite que de mille interdits De ce qu'on nous empêche dès que l'on est petit  Il est bien plus facile de fermer une porte Que d'ouvrir un chemin, celui qui vous importe. On peut multiplier les lois à l'infini Ce n'est pas cet outil qui à lui seul suffit C'est à chacun de nous bien sûr de décider  Savoir si c'est la peur qui devra nous guider. Dès lors qu'on a compris le premier des principes Facile à énoncer, d'abord ne pas nuire, On a la liberté, c'est vrai nom d'une pipe ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]