Tabou 
Il est un lieu sur terre dont je voudrai parler
C'est un lieu solitaire et pourtant par milliers 
Il offre un espace où on peut s'isoler
Sans crainte qu'il vous soit, si dedans disputé.
On y jette ses masques bien autant que ses basques
Et même sans couronne on y trouve un trône 
Et l'on peut y siéger sans en être éjecté 
C'est vous qui décidez quand c'en est terminé.
Lorsque l'on en ressort on est bien soulagé
De ce poids qu'on portait quand on y est entré
Certains bien on le sait en font un autre usage
Aimant ce lieu propice à y tourner les pages.
D'autres vous de diront s'y sentent en lieu sûr 
Car il est peu probable qu'y vienne vous l'assure
Pour vous y débusquer quelque serial killer 
Ou ça n'est pas exclu, un patron en colère.
Mais c'est un lieu tabou de notre intimité 
Il est inconvenant paraît-il d'en parler
C'est pourquoi ne le nomme dans aucun des couplets
Persuadé quand même que on l'y reconnaît.
Pierre-Jean BOUTET