22 octobre 2017

Tais-toi

Tais-toi ! A tout prendre parfois j'aimerai mieux me taire Plutôt que disperser mes cris sur cette terre M'isoler dans ma bulle, vivre dans mon cocon Ignorer l'extérieur puisqu'il il n'a rien de bon. Quelle est donc l'arrogance qui me laisse penser Qu'à dire ainsi les choses cela puisse compter Quelle que soit l'élégance pour les bien formuler Qu'on m'envoie sur les roses, ne l'ai-je mérité ? C'est bien plus pour moi-même, que je trace ces mots Pour calmer mes angoisses, à travers mes propos Car je ne veux pas croire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2017

Silence

Silence Tout n'est-il que lumière même l'obscurité  Quand le vide renie le trop plein qui le fuit Tout n'est-il qu'illusion de la réalité  Quand du jour après tout ne reste que la nuit ? Tout n'est-il que reflet, tout n'est-il que pensée  Le monde après tout n'est-il que notre idée  Tout n'est-il que le souffle par le temps emporté  Quand le présent n'existe que pour être effacé ? Tout n'est-il que fugace, à travers tout l'espace Un clin d'œil, ou un trouble aussitôt né qu'il passe, Quelle est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2017

Tout ce qu'ils nous livrent.

Tout ce qu'ils nous livrent. Je regarde mes livres soigneusement rangés  Partout autour de moi sur bien des étagères  Que m'en est-il resté de ces terres étrangères  Où ils m'ont emmené tant de fois voyager ? Les livres sont des portes qu'on doit laisser ouvertes Quand ils sont refermés bien des voies sont offertes Ils ont déverrouillé bien des pistes ignorées  Dans lesquelles sans eux on ne peut s'engager. Les livres sont des clefs qui ouvrent à leur manière  Les coffrets de secrets que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2017

Le vrai nom d'Eternité.

Le vrai nom d'Eternité. S'il m'arrive de croire que tout a été dit Tout a été écrit, tout a été décrit  Que tous les mots un jour inventés par l' homme Ont été tous usés sous ses coups de gomme, Qu'ils furent combinés tous des millions de foi Que reste-t-il alors à exprimer pour moi ? Mais il y a tant de mots et il y a tant de sens Que des milliards d'années ne sont pas suffisants Pour épuiser le verbe, pour tarir le projet Ecrire est le vrai nom que porte éternité. Quand j'en viens à douter de pouvoir apporter... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]