Tais-toi !
A tout prendre parfois j'aimerai mieux me taire
Plutôt que disperser mes cris sur cette terre
M'isoler dans ma bulle, vivre dans mon cocon
Ignorer l'extérieur puisqu'il il n'a rien de bon.
Quelle est donc l'arrogance qui me laisse penser
Qu'à dire ainsi les choses cela puisse compter
Quelle que soit l'élégance pour les bien formuler
Qu'on m'envoie sur les roses, ne l'ai-je mérité ?
C'est bien plus pour moi-même, que je trace ces mots
Pour calmer mes angoisses, à travers mes propos
Car je ne veux pas croire qu'on en arrive là 
Après ces millénaires, après tous ces combats.
C'est comme si la bête était restée tapie 
Qu'elle attendait son heure tandis que l'homme rit
C'est comme si sa quête allait bien aboutir 
Faire qu'enfin les hommes n'aient aucun avenir.
En dépit des espoirs que me donnent certains
Par leur intelligence à préparer demain
Je vois de la balance bien pencher le fléau 
Dans le sens où je crains que tout ne tombe à l'eau.
C'est pourquoi à tout prendre devrais-je bien me taire
Puisque ne peux changer le futur sur la terre
Consacrer le présent à vivre et à bien faire
Sans trop penser toujours que demain c'est l'enfer.
Pierre-Jean BOUTET