18 octobre 2017

Festin

  Festin Deux cannes sur un pont j'entends leurs sanglots longs Et les petits petons de tristes sanglochons Béquille sur la quille j'entends tous les coups secs Et des mouettes grises les petits coups de bec. Deux cannes sur le pont je vois bien leur bout rond Quand nous nous approchons pour nous mettre en rond Béquilles qui frétillent nous devrons faire avec Tous ces oiseaux de mer, le bec plein de varech. Deux bâtons sur le pont car c'est jour de baston Pour une mise à mort de ces pauvres cochons Béquilles qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2017

Le vrai combat

Le vrai combat. La vie est un combat mais pourquoi je me bats ? Quand tant de gens, je sais, luttent pour leur survie  Quand il n'y a de menace sur ma propre vie Quand j'ai même la chance d'être heureux ici-bas ? Suis-je un peu responsable de ce qui leur arrive Serai-je un peu coupable du mal sur d'autres rives Pourquoi ai-je le droit d'avoir tout ce que j'ai Quand tant d'autres humains n'ont pas d'autre projet ? Que de vivre encore quelques instants de plus Espérant être libres, espérant vivre mieux  Pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2017

Au diapason

Au diapason Un ciel couleur de plomb qui borne l'horizon Un plafond de nuages où le gris se morfond Sur moi ce matin fond ce couvercle profond Éveillant les tréfonds, mon moral est au fond. Où est donc la lumière qui hier réchauffait Tout alentours les êtres, était à tous donnée  Dont la seule caresse pouvait me transporter Énergie, allégresse alors s'en nourrissaient. Que j'aime le ciel bleu quand il est sans nuages Ou alors quelques uns pour décorer ses marges Que j'aime respirer un air clair, sec et pur Que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2017

Je ris

Je ris À gorge déployée il m'arrive aussi  De rire haut et fort et sans autre souci Que cette hilarité qui me fait tant de bien Qui me permet de plus, de ne penser à rien. Mais souvent j'ai un rire qui est las plus amer Dans ce que je peux lire, dans ce que je peux voir Dans la vie aujourd'hui il y a tant de tiroirs Qui à peine ouverts déclenchent la colère. À voir les invectives que se lancent les gens Ouïr celles que disent aussi leurs dirigeants Voir tant de trouble-fêtes se tromper de combat Quand il a tant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]