Parenthèses 
Entends mon cœur battant quand je te vois venir
Sais-tu ma lèvre sèche à l'idée de tenir
Tout contre moi serré ton petit corps menu
D'être peau contre peau, à bouche que veux tu ?
Vois-tu quand je t'attends, je souffre un martyr
C'est le manque de toi qui se fait ressentir
Je me sens incomplet quand tu n'es près de moi 
Je ne suis vraiment bien qu'avec toi sous mon toit.
Je me demande un peu si au moins tu soupçonnes 
À quel point j'apprécie ton allure garçonne 
Cette façon que tu as d'avancer dans la vie
Sans trop te soucier des regards qui t'envient.
Jamais ne te dirais combien tu m'es précieuse 
J'ai trop peur qu'à l'entendre tu deviennes sérieuse 
Car j'aime ressentir cette peur du sans toi
D'avoir à mériter chaque heure avec toi.
Le bonheur est précaire, il n'en est que plus fort 
La chance de le vivre mérite quelque effort
J'aime ces parenthèses où nous sommes tous deux
Elles sont comme des bulles, des moments si heureux.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com