Incendie
Je ferai à genoux ce chemin s'il le faut
L'espace entre nous, jusqu'au point le plus haut
Je n'ai que des mots doux sur le pauvre écriteau
Qui pendra à mon cou, pour chanter ton corps chaud.
J'en suis devenu fou, bien plus fou qu'à Cordoue
Et bien plus qu'à Corfou, de ton petit nid doux
J'en suis plus que jaloux,à en devenir fou 
Mon coeur pend à ton cou, comme un brûlant bijou.
J'ai perdu le sommeil, tant brille ce soleil
Il n'est rien de pareil que ta bouche vermeille
Ton image réveille ma passion et ma fièvre 
Mon esprit reste en veille, tu es ma seule lumière.
J'accourrai sans attendre, pour à ton cou me pendre
Vois mon âme est en cendres, et mon coeur est à prendre
Toi seule peut me le rendre, par des mots un peu tendre
Par une main à tendre, ou alors mon coeur fendre.
Je ferai à genoux et plus la corde au cou
L'espace entre nous, jusqu'au moment très beau
Où tu me diras oui, je serai ébloui 
C'est le bel incendie qui brûlera nos vies.
Pierre-Jean BOUTET