Petit matin d'automne
Tous les jours au matin quand j'ouvre les volets
Je saisis le parfum de la neuve journée 
C'est un joli spectacle toujours renouvelé 
Au fil de ces saisons qui jalonnent l'année.
Ce matin c'est l'automne qui est venu m'accueillir
Paré de ces couleurs que lui seul sait tenir
Le jour est paresseux et tarde à se lever
Un peu comme moi même encore ensommeillé.
C'était seulement hier que les fleurs éclataient
Dans mon jardin hier qu'elles étaient si gaies
Aujourd'hui elles sont bien tristes et fanées 
Il faut bien s'y résoudre car il est loin l'été.
Des écharpes de brume flottent sur les confins
Me masquent des montagnes les crêtes mais enfin
L'automne est arrivé et ses jours bien dolents
Où l'on va doucement promener dans les champs.
La lumière est chargée d'une ombre de tristesse
Tout semble enveloppé d'une once de paresse
Je dois me secouer pour n'entendre l'appel
D'aller me recoucher pour dormir de plus belle.
Pierre-Jean BOUTET