Voyages
Il en est de plaisants que l'on fait à tout âge 
D'autres plus contraignants où l'on est de passage 
Pour vivre l'aventure, découvrir la nature
Où rencontrer des gens si c'est dans nos natures
Il en est d'important qui forment la jeunesse
Dont on dit que s'y forge un vrai fort caractère 
Hélas dans quelques cas il se peut qu'on s'y blesse 
Qu'on préfère alors garder les pieds sur terre.
Il en est d'immobiles qui ne se font qu'en rêves 
Sans quitter ni sa chambre ni même sa chaumière 
La force de l'esprit l'emporte et vous élève
Dans des lieux bien choisis où règne la lumière.
Il en est d'incertains qui ne sont volontaires
Lorsque l'on doit quitter son pays où sa terre
Ceux là sont, sachez-le, bien souvent sans retour
Et laissent au fond du cœur un chagrin vraiment lourd.
J'en connais d'exaltants qui ouvrent bien des portes
Et qui vers l'inconnu sans repos vous emportent
Des bien trop prévisibles et bien organisés
Qui n'ont de l'aventure qu'un goût bien frelaté.
Et puis il y a tous ceux qu'on ne fera jamais
Dont on rêve peut être mais jamais au passé 
Tous ceux imaginaires ou même inaccessibles
Ceux sont pourtant ceux là qu'on trouvera terribles.
Pierre-Jean BOUTET