30 septembre 2017

Les leçons

  Les leçons  Lorsque j'étais enfant j'apprenais mes leçons Avec grand sérieux et vraie application Je voyais les sourires s'éclairer devant moi Lorsque je récitais la leçon sans un couac. Ce n'est que bien plus tard que j'ai appris vraiment Au delà des beaux livres, à penser autrement À ne pas avaler pour argent trop comptant Les idées inculquées par quantité de gens. Les leçons de la vie nous marquent pour longtemps Sans traces apparentes elles nous influent souvent Chacun va en tirer ou pas... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2017

Qui que tu sois.

  Qui que tu sois. Qui que tu sois, où que tu sois Entends ma voix Elle n'est pas feinte, ma complainte Elle dit mes craintes Loin je regarde et je ne vois  Rien que des croix Si je m'attarde, ce que je vois Ce sont nos choix. Le ciel est sombre, planent des ombres Elles sont sans nombre Plus loin le vide, si impavides Nos vies avides. Qui que tu sois, où que tu sois Entends ma voix Elles ne sont feintes, ce sont mes craintes Nos vies éteintes. C'est à grands pas, que l'on y va C'est sans tracas ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2017

Pas de questions...

Pas de questions.... Elles tournent dans ta tête  C'est toujours les mêmes questions Pourquoi donc suis-je sur terre Qu'est-ce que j'ai à y faire ? Elles ne trottent au galop Que quand tu as le bourdon S'évaporent aussitôt  Quand tout te semble très bon. Si ta vie en est remplie De moments heureux et beaux Dans ta tête sont parties Ces questions elles font repos. Tu vis bien ton existence En paix elle est ta conscience Tu connais las la souffrance Aussitôt ces questions dansent. Te reste la poésie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2017

Les mêmes choix

  Les mêmes choix Ils nous étaient promis, jurés et annoncés  Ces temps vraiment nouveaux que tant on attendait De ces temps de justice qui feraient la part belle Aux pauvres oubliés, aux damnés de la terre De ces temps d'équilibre entre riches et pauvres Entre amoureux des droits et amoureux de l'ordre De ces temps merveilleux où tous réconciliés  Sous le même drapeau on serait rassemblés. Mais le gong a sonné d'une belle manière  Révélant sans surprise les penchants du pouvoir Il a eu grâce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2017

Les chants de la nature

Les chants de la nature Ami l'entends-tu bien le vent dans la ramure Qui porte des paroles d'éternelle nature ? Écoute bien aussi le bruit de la rivière  Qui roule ses cailloux, murmure ses prières,  Ami ouïs-tu encore le ballant du ressac Qui joue au bord de l'eau sur la plage de sable Prête mieux ton oreille à toutes ses chansons Le chant de la nature a bien des expressions. Lorsqu'elle se taira, qu'elle fera silence Comprends tu donc l'effroi dont est pris ma conscience ? Lorsqu'on n'entendra plus aucune... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2017

Désert

  Désert  Dans les replis bleutés sur les dunes au désert  Lorsque s'y prend la lune dans les langues de sable Se cachent des secrets, se cachent des mystères  De tout ce qui est enfoui de choses inavouables. Recouvert de silence, d'une chape immuable Que des vents capricieux agitent tous les soirs Le désert est constance et pourtant bien capable De vous perdre malgré vos cartes dérisoires. Le temps semble y passer sans que rien n'y change Ah la belle illusion de ce monde étrange  Rien ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2017

Le coeur et la main

  Le coeur et la main Le coeur et la main qu'ils en font du chemin La main sur le coeur, le coeur sur la main À croire que les deux ont le même destin Et associent leurs vœux pour mieux faire le bien. Quand la main toute seule sait agir, mais pour quoi ? Quand le coeur voudrait bien, mais ne sais pas comment Si le coeur a la main et la main suit le coeur Ils savent bien ensemble répandre du bonheur. Mais combien ont du coeur et se sentent impuissants Ne sachant trop quoi faire de leurs mains en ces temps  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2017

Démentiel

Démentiel  J'ai reçu ce message en regardant le ciel  Nous sommes de passage, et non pas éternels  Nous devrions être sages et bien plus fraternels Contenir notre rage, rendre nos vies plus belles Nous avons cette chance d'être un jour vivants En ayant l'assurance que ça n'aura qu'un temps Prenons mieux conscience pour en jouir un moment Faisons-nous confiance, ne montrons pas les dents. Mon dieu quel gaspillage que d'être aussi méchants  Pourquoi faire étalage de nos mauvais penchants C'est de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2017

Métamorphose

Métamorphose  Une flèche ardente pointée droit sur les cieux L'arbre illuminé dresse sa cime fière  Phoebus par ses rayons y a porté le feu Et sa métamorphose est due à sa lumière. Un simple arbre soudain sublimé par ce Dieu Dont l'heureux caractère semble bien belliqueux Comme un projecteur éclairant une star Lorsqu'elle entre en scène et capte les regards. Est-ce donc la lumière ou est-ce le regard Qui transforme ainsi en grenouille le têtard ? La magie qu'elle porte, l'étincelle qu'il porte Qui donc fait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2017

Les seigneurs de Ca Rocca

  Les seigneurs de Ca Rocca Qu'ils devaient être fiers les seigneurs Ca Rocca Dans les gorges de Nyer d'avoir château bâti Le donjon et l'église qui sont encore là  D'une vieille légende semblent tout droit sortis. Entourés de rochers qui en sont les remparts Ils sont d'une autre époque jaillis de nulle part Dominés par les gorges dont ils sont le verrou Que cela semble étrange, ils semblent au fond d'un trou ! Lorsque des temps moins sombres furent enfin venus Laissèrent leur tanière isolée et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]