Les modes éphémères 
Anciens ou modernes, jeunes ou badernes,
Querelles si vaines, ombres de caverne
Le temps ridiculise ces modes éphémères 
Car jamais elles n'ont de constants repères.
Moi je crois aux valeurs qui survivent au temps
Si on les compte bien, il n'y en a pas tant
Le respect de la vie et le respect de l'autre
L'amour qui crée la vie, notre meilleur apôtre.
Tout le reste s'ensuit soit en mal, soit en bien
Selon qu'on s'en inspire ou qu'on ne croit en rien.
Lorsque tu te soucies d'abord du sort d'autrui
Tu en recueilles aussi un peu plus tard le fruit.
Si tu n'as d'intérêt que pour ta propre envie
Ce sera tôt ou tard autour de toi le vide.
Si tu souris de ça, ironie trop facile
Je suis triste pour toi, ce n'est pas si futile.
Si l'amour imprégnait nos lignes de conduite
Combien éviterions de conflits et malheurs
Si nous ne nous laissions gouverner par nos peurs
La paix serait partout, elle ne serait fortuite.
Anciens ou modernes, jeunes ou badernes,
Agresseurs agressés, peuples humiliés 
Querelles si vaines, ombres de caverne
Le temps se rit de nous, rien ne sert de prier.
Pierre-Jean BOUTET