Éternité ?
Tous les mornes soleils emportés par les vagues
Des temps d'éternité depuis l'aube incertaine
Ces fragiles étoiles qui flottent souveraines
Constellations superbes qui de là-haut nous narguent.
Tous les destins ont-ils de ces fins fort funestes
Qu importent alors regrets de nos plus sombres gestes
Tout n'est-il qu'immanence ou plutôt inconstance
Pour longtemps et c'est bien hors de toute conscience.
Toute une vie dès lors n'est ce l'éternité 
Pour celui qui est là, les bornes il n'en connaît 
Dans ce temps suspendu siècles ou secondes
Existera pour lui une réalité du monde.
La grande illusion que ce temps qui s'écoule
Qu'on aime à mesurer mais que l'on ne comprend
Ce qu'on sait à coup sûr c'est que la fin nous prend
Et qu'alors c'est pour nous que le monde s'écroule.
On aime à se penser conscience éternelle
Pour mieux se consoler de n'être qu'étincelle
Mais que ferions-nous donc de cette éternité 
Nous qui ne savons pas respecter la beauté ?
Pierre-Jean BOUTET