Une page à tourner
Ils sont souvent partis avec au fond du coeur
Malgré leur amertume et leur grande douleur
Cet espoir du retour au pays de leurs pères 
Dont ils étaient chassés par l'horreur de la guerre.
Ils ont refait leur vie et ce tant bien que mal
Donnant tout aux enfants pour eux c'était normal
Pour leur donner la chance d'avoir une vraie vie
Dans un nouveau pays leur nouvelle patrie.
Après ces sacrifices une morsure à l'âme 
Au cœur une blessure qui rappelle leur drame
Leur passé est détruit bien qu'encore en mémoire 
N'y pouvoir revenir, ont du mal à le croire.
Alors par la parole et par les traditions
La belle nostalgie franchit génération 
Écartelant les fils et attachant les filles
Aux coutumes anciennes que le temps éparpille.
Qu'il est long le chemin pour ranger dans l'armoire
Tous ces drames humains qu'a pu semer l'histoire
Pour mélanger les peuples et aussi les cultures
Pour engager ensemble bien d'autres aventures.
Les regrets, les rancœurs, ou l'esprit de vengeance
Nourrissent trop longtemps les coeurs de leur engeance
Qu'il en faut du courage pour la tourner la page
Et de l'eau sous les ponts pour oublier l'orage.
Pierre-Jean BOUTET