Pourquoi ?
Pourquoi au fond des bois y pense-t-on toujours
Faire face à la peur, ou cueillir un amour ?
Lors que ce qu'on y trouve ne nous laisse rêveur 
Or quelques champignons pour de rares cueilleurs.
Pourquoi en haut des tours veut-on toujours y voir
Des mages infernaux, des filles à peau d'ivoire
Lors que ce qu'on récolte si ce n'est le vertige
Ce ne sont que des vues dont beaucoup nous affligent.
Pourquoi dans les nuages veut-on que là y vivent
Quelque Dieu omniscient, des ponts vers d'autres rives
Lors que je n'aperçois que de jolies images 
Ou bien de grands éclairs lorsqu'il y a de l'orage.
C'est qu'existent des mondes accessibles à certains
Dont le regard accueille les plus belles légendes 
Ceux-là n'ont nul besoin d'en faire la demande
Le rêve est toujours là à portée de leur main.
Tu peux peindre le monde de ses mille couleurs
Ou choisir de n'en voir que la triste froideur
Tu peux chanter la vie dans le coeur plein d'ardeur
Ou te plaindre toujours de toutes ses erreurs.
Pierre-Jean BOUTET