Un rythme endiablé 
Agitation et tourbillons, 
Enfants qui jouent les trublions
Des cris stridents, des pleurs grognons
Des vies animées de pulsions
J'ai faim, je cours, je crie, je joue
Les yeux brillants, le rouge aux joues
Je touche à tout, je répands tout 
Puis je m'écroule un point c'est tout !
Un temps de pause, je me repose
Un temps très court, faut que je courre
Au coucher même histoire
Mais du nouveau, veux en avoir.
Surtout d'abord des distractions
De temps en temps concentration 
Veux bien apprendre mes leçons 
Mais rendez-moi mon téléphone !
Six enfants là dans la maison
C'est de la joie et à foison
Pour quelques jours de la saison
Beaucoup plus serait déraison.
Suivre ce rythme endiablé 
Trop élevé pour retraités 
Ca réjouit quelques jours d'été 
Vive le calme retrouvé !
Pierre-Jean BOUTET