12 juillet 2017

Sur l'oreiller

  Sur l'oreiller J'ai vu dans une bulle voler deux libellules Elles tenaient entre elles un vif conciliabule Combien je me sentais à côté ridicule Car moi j'étais tout seul, ça c'était vraiment nul. J'ai vu dans la lunette voler deux alouettes Qui partaient dans les airs comme on part en goguette Combien elle paraissait ma vie bien désuète  À moi qui vivait là sans aucune amourette. J'ai vu dans un bocal nager comme au bal Deux poissons amoureux je le sais c'est banal Combien je me sentais à côté vraiment... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Point final

Point final Pour tous existe un terme, c'est certitude ferme Je le sens ce frisson qui court sur l'épiderme  Mettra un point final à ce qui apparut Qui un jour partira vers l'ailleurs inconnu. Pourtant je suis au monde, je le suis tout entier Comment donc accepter ce terme inéluctable  Comment sera sans moi cette réalité  Telle que je la vois différente et semblable À ce qu'elle sera pour ceux qu'ont dit semblables À ceux qui resteront tout autour de la table Avant que à leur tour ils ne quittent la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Le temps immobile

Le temps immobile   Même demain adviendra-t-il ?que la question paraît facile Que chaque jour se passe bien et on s'endort le soir tranquille Mais quand cela s'arrête-t-il ? Cette question n'est pas futile Il n'est besoin d'être érudit, à tout moment me semble-t-il.   Le temps me glisse sur la peau, comme sur des plumes fait l'eau Les heures passent sur ma carcasse, comme un galet fait sur la glace.   Mais que deviendrai-je demain ? Questionnement très... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

La grande extinction

La grande extinction Ça y est maintenant tout presque nous y sommes À la grande extinction qu'aura provoquée l'homme De ces milliers d'espèces du moins celles qu'on voit Il ne restera rien que des chevaux de bois Il les a tant chassé ou chassé de leurs terres Que les voir disparaître ce n'est pas un mystère  Il les verra bientôt dans de très beaux musées  ou bien dans ces zoos où il va s'amuser. Ce n'est pas les pleurer qui peut tout arranger  Mais de prendre conscience qu'il nous faut tout changer Le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Quelques mots

  Quelques mots Quelques uns de mes mots noyés parmi tant d'autres Peu importe l'écho qu'ils recueillent chez d'autres Si j'écris avec coeur je ne suis un apôtre  Je sais que mon propos n'est sans doute le vôtre. Si je pose mes vers tout en pesant mes mots C'est bien d'abord pour moi, tout comme un mémo  Dans lequel je m'essaie à tempérer mes maux À y voir un peu clair au milieu du chaos. J'explore bien des voies et je suis tant de pistes Au gré de ces humeurs qui inspirent l'artiste Parfois je crois... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2017

Carpe diem

Carpe diem... Que ce soit goutte à goutte ou à pleines bouchées  Que l'on prenne la vie, elle va s'écouler  À la même vitesse celle des jours qui passent Et elle vous caresse jusqu'à ce qu'on trépasse. La façon de la vivre elle peut tout changer C'est la question du rythme qui va tout déranger  Certains donc la pratiquent à cadence effrénée  Quand d'autres sont paisibles et ce dès qu'ils sont nés. Certains ont plusieurs vies dans le temps accordé  D'autres la voient passer sans rien lui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2017

Le sens des mots

Le sens des mots Croient-ils donc s'en tirer par quelque pirouette Les grands et les puissants face aux dangers qui guettent Croient-ils leur échapper les peuples à l'aveuglette En niant que les temps ne sont plus à la fête ? Elle est au pied du mur mais au moins le sait-elle Notre humanité aux destinées cruelles Va-t-elle s'engager sur de nouvelles voies Ou s'effacer des lieux en ignorant leurs lois ? Maintenant ou jamais car à tergiverser Nous savons la balance où elle va verser Chaque jour est retard sur le grand... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2017

Bien des chemins

  Bien des chemins La vie ne serait-elle que recherche d'amour L'énergie au service de ce but tous les jours ? Je sais qu'elle est la force de ce besoin vital Mais est-ce bien notre seul idéal ? Si nous en avons fait bien plus que ce qu'il est Au service au delà de nos propres survies Sujet inépuisable de rêves inassouvis Ciment incomparable de nos peuples en sursis Il n'est pas seul ressort des projets de nos vies Mais il est le plus noble, les autres sont ignobles Car pouvoirs, convoitises ne sont que tristes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2017

Si peu de temps pour tant de temps

Si peu de temps Pour tant de temps Il y a un temps pour tout, et tant de temps pour tous Il y en a autant que l'on compte de gens Le temps de météo qui fait que certains toussent Et le temps des héros aux couleurs or argent. Quand les temps de misère cessent à le fin des guerres Quand le temps du morceau ton cœur m'a pris naguère  Je t'attends tu m'entends c'est le temps des amours Ça détend, on prétend, si bien au fil des jours. Tu veux vite grandir et tu as bien le temps De vieillir à ton tour ne sois pressé... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2017

Grottes

  Grottes De tous les souterrains ceux que moi je préfère  Ce sont ces galeries creusées par des rivières  On découvre dans le halo des lumières  D'étranges draperies et cascades de pierres. La mesure du temps si incommensurable Devient mieux dans ces lieux alors plus palpable Les siècles s'y estiment en centimètres  Et les millions d'années présents à chaque mètre. Le temps semble arrêté mais c'est bien illusion  Quand chaque goutte d'eau fait bien sa création Déposant invisible sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]