20 juillet 2017

Temps morts

  Temps morts Il y a de ces temps morts là où rien ne se passe On y traîne son spleen aux semelles des godasses On n'a rien à l'esprit qu'un ennui très profond  Du vide ou du néant on a touché le fond. Alors le moindre bruit au milieu du silence Une mouche qui vole et dont on suit la danse Un simple mouvement ou bien quelqu'un qui passe Tout est bon à saisir pour troubler la mélasse. Au risque d'étonner moi j'aime bien ces pauses  N'avoir plus rien à faire j'avoue ça me repose Faire le vide aussi de la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2017

Tout feu, tout flamme

Tout feu, tout flamme Des quatre éléments c'est bien le plus ardent Qu'il embrase ou qu'il brûle il le fait chaudement Par sa flamme il consume dans un grand feu de joie Nos masures et nos coeurs qui ne sont fait de bois. Combien je le redoute quand il rugit dehors Que dans ses rougeoiements moi j'entrevois la mort Mais combien j'y aspire quand il remue mes sens Confère cette fièvre qui fait bouillir mon sang. Combien il me fascine celui du vieux volcan Quand sa lave déferle comme langues de sang Mais combien je le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

Sain de corps et d'esprit

  Sain de corps et d'esprit Sain de corps et d'esprit pour être aux yeux de tous Bien accepté du groupe, bien intégré c'est tout C'est bien à la portée des personnes normales C'est pour chacun de nous la chose désirable. Alors ceux d'entre nous quelles qu'en soit la raison Qui ont corps amoindri, dont l'esprit déraisonne  Comprenons leur détresse, acceptons leurs défauts  Selon mêmes critères que pour les gens "normaux" Ne sont-ils pas humains, nés d'homme et de femmes N'ont-ils d'autre destin pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

À la vérité...

À la vérité... Dévoilée on la rêve qu'elle soit vérité  Ou le corps de la femme que l'on a convoitée  Pourquoi cette fascination pour toute nudité Que l'on veut associée toujours à pureté ? Porteuse de lumière on croit la vérité  Comme l'amour de l'autre que l'on a admirée  Pourquoi donc dévotion pour la belle clarté Que l'on pense bonheur toujours nous apporter. Empreinte de sagesse on veut la vérité  Comme on doit la tendresse à la femme aimée  Pourquoi donc on caresse l'illusion comme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

Les lèvres d'Isa

  Les lèvres d'Isa Comme deux ourlets fins aux couleurs purpurines Qui s'étirent alanguis comme aimable ravine Une invite à mordre comme une mandarine Ou sinon à rester d'une humeur plus chagrine Je les aime boudeuses ou alors malicieuses Lorsqu'elles sont gourmandes ou un peu licencieuses Ces joyaux entrevus dans leurs valves béantes  La nacre opaline de ces perles élégantes  Sourire de vraie joie ou faille accueillante Ce doux jeu qu'elles font pour être séduisantes Pour appeler à elles une bouche... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

Entre frères et sœur

Entre frères et sœur  Tous ces vieux souvenirs qui remontent à l'enfance Quand nous vivions ensemble dans la même maison Tous ces événements de joies ou de souffrances Comme nous sommes gais quand nous les évoquons. Chacun a fait sa vie y a mis tout son coeur Au cours de ces années, connu quelques bonheurs Dans ce vrai maelström où étaient pris nos coeurs Jamais assez de temps pour parler frères et sœur. Alors combien précieuses furent ces quelques heures À vivre côte à côte à nouveau frères et sœur, Confrontant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2017

La boite

La boite  Lorsque j'ouvre la boite que va-t-il en sortir J'y ai mis tant de choses et tant de souvenirs Ce qui lors s'en échappe que ne peux retenir J'avoue qu'il est bien rare que puisse le choisir. Du couvercle béant jaillit une idée noire Moi j'aurai préféré plutôt un peu d'espoir  Il y a voyez-vous à manger et à boire Sans qu'il soit trop besoin d'ouvrir ma mémoire. Si j'en perd le contrôle ce n'est pas le meilleur Qui trouve la sortie, ce sont d'abord mes peurs Alors bien je m'efforce de les garder... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

Le bruit

Le bruit Plus que les tremblements, ce sont les grondements Qui les ont réveillés dans leurs appartements Un bruit qui les remue et qui les terrorise Plus que n'a jamais fait n'importe quelle crise. Ce fut pour tous on dit une bien longue nuit Dans cette obscurité seule une lampe luit Flamme vacillante d'un petit bec de gaz  C'est contre l'angoisse, là leur seule base. La terre a tremblé ils se sont réfugiés  Dans la vieille cave où ils restent bloqués  Espérant des secours, sentant les secousses ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2017

Le froid du tombeau

  Le froid du tombeau On parle de ce froid qui est dans les tombeaux Mais les morts bien se fichent de ce degré zéro  Leurs corps ne sont plus rien revenus à poussières  Ce dont ils sont gourmands c'est peut être lumière  Celle dont on nous dit qu'elle éclaire enfin Le sombre de nos vies lorsqu'elles prennent fin Qui inonde les âmes et leur donne repos Libérées de l'enfer de la chair et des os. Alors pourquoi la mort serait-elle terrible Si certains y aspirent beaucoup ne l'ont pour cible On... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2017

Pour un malentendu, que de temps perdu...

Duo de plumes Danielle Labranche et Pierre-Jean BOUTET Pour un malentendu, que de temps perdu... Il y a si longtemps que je ne t'ai écris  Saurai-je bien alors trouver les mots choisis Pour rompre ce silence que tu n'as pas compris Pour enfin dissiper ces monceaux de non-dits. C'est l'occasion choisie pour qu'enfin tu me dises,  Ce que jusqu'à présent il me semble ignorer  Je sais pouvoir compter sur toi et ta franchise,  Il est bon maintenant d'effacer le passé   J'étais si jeune alors, je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]