29 juillet 2017

À contretemps

  À contretemps Assourdi, écrasé par ce très grand vacarme La musique sortie des amplis trop forcés  Je les vois s'agiter, sur la piste danser Mouvements effrénés dépourvus de tout charme Plus aucune mesure, ni même d'élégance  Saoulés de ce bruit, de ces corps en cadence L'alcool et la chaleur ont vertus hypnotiques Ce sont des sensations pour quelques fanatiques. Tous ces rassemblements avec tant de gens Pour ne pas s'écouter pour ne pas se parler Juste pour s'enivrer de boissons et de bruits Juste... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2017

Les lois de la nature

  Les lois de la nature Dans les forêts qui hurlent comme une prophétie Dans ces forêts qui brûlent dans ces massifs roussis La vie vaporisée monte certes au ciel Pour ne laisser des sols que ceux artificiels. De tous ces paysages qui semblaient éternels De ces crêtes orgueilleuses qui dominaient la mer Ne restent que des cendres et de la poussière  Un désert froid et gris comme fruit criminel. Dommages conséquents pourtant si symboliques Étincelle allumée pour des dégâts critiques Pour un geste de l'homme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2017

Sans poser de question

Sans poser de question J'allais de ville en ville Sans me faire de bile Voyages aller-retour Ainsi filent les jours Des années j'ai trimé  Sans poser de question Savoir à quoi rimaient Ces gesticulations. Je sais bien le programme Qui évite les drames Inculquer l'habitude Vaincre l'incertitude On avance alors  Comme dans un décor  Un pion parmi tant d'autres Mon sort est bien le vôtre. Surtout pas s'arrêter  Ne jamais se poser Car parfois hésiter  C'est la fin du trajet. Si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2017

Regards

Regards. Avez-vous remarqué cette chose étrange  Qui distingue si bien les hommes, qui les change  En deux catégories pour ma part je les range Les yeux qui sont éteints et ceux qui voient les anges. Voyez quand ils parlent si brillent alors leurs yeux Ou si rien s'y reflète, s'ils sont ternes au mieux Vous verrez dans un cas la passion qui les meut Ou tout ce qu'ils supportent qui se trahit un peu. Tous ces yeux qui pétillent je les envie un peu Est-ce que les miens font ça, je l'espère en tout cas Lorsque... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2017

Une larme est tombée

Une larme est tombée  Une larme est tombée ce soir sur le plancher Goutte de tristesse vite épanchée  Un sanglot de regret dans sa gorge serrée  Un moment si secret premier amour blessé. Il ou elle espérait que ça pourrait durer Mais pour l'autre c'était juste une expérience Il ou elle croyait cet amour révélé  Mais l'autre lui c'est sûr, n'en a pas eu conscience. Première échauffourée avec ces sentiments Qui nous brûlent, nous forent si profond en dedans Comme on est vulnérable quand on a quinze... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2017

L'amour se love

L'amour se love. Un jour à petits pas et sans faire de bruit L'amour s'en est allé et n'est pas revenu Ca s'est fait doucement sans pleurs même sans cris Le lien s'est dénoué qui s'en est aperçu ? Vivre près de l'autre c'est une habitude Juste pour éviter la grande solitude Juste une présence ombre familière  Où est-il donc celui que l'on aimait tant hier. Il ne s'accommode pas d'indifférence L'amour n'a de survie que dans la relance Il suffit de signes, de gestes anodins Baiser ou caresse pour qu'il s'en trouve... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2017

Féminines

Féminines  Il faut que je l'avoue j'aime les mots en -ine Ils ont cette tendresse que je sais si câline Cette étincelle aussi qu'on trouve dans coquine Le rêve et la beauté dont témoigne opaline Sentez encore en eux la lueur cristalline L'élégance bien plus des robes en crinoline Le mystère qui sourd de ce mot sibylline L'impudeur qui jaillit bien sûr du mot ravine La couleur rouge sang qu'a le mot grenadine Le courage qu'on sent quand on dit héroïne  Le souffle du désert vit dans le mot bédouine  Et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2017

Des temps plus sereins

Des temps plus sereins Je voudrais voir ce monde bien plus beau qu'il ne l'est J'aimerais voir les hommes bien meilleurs qu'ils ne sont Je rêve d'une histoire plus grande qu'elle n'est J'imagine des temps plus calmes qu'ils ne sont Mais voilà c'est ce monde dans lequel je suis né  Mais hélas sont les hommes qui ne tirent leçons  Quant à notre histoire, pas d'autre n'en connais Les temps sont à la guerre, dont on entend le son. Puisque las c'est ainsi rien ne sert de rêver  Il faut plutôt agir pour tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2017

Petite Lila

  Petite Lila Petite Lila mais que fais-tu là  Sur ces marches à jouer Dans la rue esseulée  Tes souliers sans lacets ? T'as de la morve au nez Personne pour l'essuyer Ta robe est tachée  Tes cheveux emmêlées  Petite Lila mais que fais-tu là  De lait sont tes dents Tu n'as que six ans Où es ta maman ? T'as l'air de t'ennuyer Tu n'as pas de jouets Juste des bouts de bois Des chiffons contre toi. Petite Lila mais que fais-tu là  La rue est dévastée  Immeubles... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2017

De l'orgueil

De l'orgueil... N'y en aurait-il qu'un, n'y en aurait-il deux Surtout s'il est unique celui là je le veux Être le possesseur d'une chose si rare C'est sur moi que je pose un tout autre regard. Comment se distinguer lorsqu'on est si semblable Et que d'exploit ma foi on n'en est pas capable Être celui qui a ce que d'autres n'ont pas N'est-ce pas le moyen de distinguer son cas ? Avoir et posséder afin de s'élever  D'être au dessus d'abord, quitte à en crever  Voilà ce dont beaucoup doivent encore rêver  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]