Deux vies
Toute une vie entière passée à rechercher
Toute une vie vécue comme entre guillemets
Points d'interrogations là semés par milliers
Beaucoup trop de questions pour penser à aimer.
Une vie consommée et passée à côté 
De ce qui vraiment compte, à oublier d'aimer
Qu'importe les réponses si n'y est révélé 
Que ce qui vraiment compte, c'est bien d'abord d'aimer.
Trop questionner demain, ne pas voir la journée 
Vouloir la vérité et pourtant se tromper
Vivre parmi les hommes cependant à côté 
Ne pas prendre un moment pour voler un baiser.
Une vie dans les livres où les yeux vers le ciel
À vouloir dévoiler des mystères anciens
À ne voir autre chose, à ignorer les siens
À vivre une existence dépourvue du bon miel.
Celui qu'on peut sentir tout au fond de son coeur
Quand on fond de bonheur à vivre le meilleur
Quand on aime aimer, être aimé à son tour
Qu'alors un arc en ciel éclaire tous vos jours.
Mon idéal à moi c'est d'aller l'une à l'autre
De vivre ces deux vies sans en vouloir une autre
De serrer dans mes bras celle qui est ma vie
D'affronter les questions que je me pose aussi.
Pierre-Jean BOUTET