À contretemps
Assourdi, écrasé par ce très grand vacarme
La musique sortie des amplis trop forcés 
Je les vois s'agiter, sur la piste danser
Mouvements effrénés dépourvus de tout charme
Plus aucune mesure, ni même d'élégance 
Saoulés de ce bruit, de ces corps en cadence
L'alcool et la chaleur ont vertus hypnotiques
Ce sont des sensations pour quelques fanatiques.
Tous ces rassemblements avec tant de gens
Pour ne pas s'écouter pour ne pas se parler
Juste pour s'enivrer de boissons et de bruits
Juste pour oublier ensemble les ennuis.
Je n'ai pas ce soir là trop l'esprit à la fête 
Du moins me semble-t-il, celle qu'ils ont en tête 
Moi j'aime à converser en bonne compagnie
Autour de quelques plats et entouré d'amis.
En d'autres occasions j'aime ces tourbillons
Me laisser entraîner dans cette communion
Dissoudre mon esprit dans cette agitation
Oublier quelques temps la vie et ses questions.
Être à contretemps ça m'arrive parfois
De n'être pas synchrone avec l'entourage
Dans ce cas je m'esquive du bruyant paysage
Pour trouver une paix plus propice ma foi.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com