Une larme est tombée 
Une larme est tombée ce soir sur le plancher
Goutte de tristesse vite épanchée 
Un sanglot de regret dans sa gorge serrée 
Un moment si secret premier amour blessé.
Il ou elle espérait que ça pourrait durer
Mais pour l'autre c'était juste une expérience
Il ou elle croyait cet amour révélé 
Mais l'autre lui c'est sûr, n'en a pas eu conscience.
Première échauffourée avec ces sentiments
Qui nous brûlent, nous forent si profond en dedans
Comme on est vulnérable quand on a quinze ans
Comme on veut l'absolu aux tripes ça vous prend.
On n'a de carapace donc dans le cœur tout passe
Aucune protection c'est rien ou c'est passion
Pour que jeunesse passe, il faut être de glace 
Finis les tourbillons, c'est pas pour les barbons.
Une larme est tombée ce jour sur la chaussée 
Goutte de désespoir vite évaporée 
Sanglot de nostalgie dans son cou relâché 
Constat de faiblesse d'une personne âgée.
Il ou elle espérait que ça pouvait durer
Mais la vie et le temps l'ont enfin rattrapé 
Il ou elle croyait cette vie prolongée 
Mais l'horloge ne s'est arrêtée de compter.
Dernière illusion à présent envolée 
On n'a plus souvenirs que des instants volés 
Comme on est vulnérable lorsque l'on a trop d'ans
On veut l'éternité mais la fin nous attend.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com