Féminines 
Il faut que je l'avoue j'aime les mots en -ine
Ils ont cette tendresse que je sais si câline
Cette étincelle aussi qu'on trouve dans coquine
Le rêve et la beauté dont témoigne opaline
Sentez encore en eux la lueur cristalline
L'élégance bien plus des robes en crinoline
Le mystère qui sourd de ce mot sibylline
L'impudeur qui jaillit bien sûr du mot ravine
La couleur rouge sang qu'a le mot grenadine
Le courage qu'on sent quand on dit héroïne 
Le souffle du désert vit dans le mot bédouine 
Et tous les interdits elle contient cocaïne.
Une qui ne badine c'est bien sûr carabine 
Tandis qu'autorité sonne avec jacobine
Je n'enlèverai rien à ce que dit Sabines
Je n'entrerai jamais dans aucune combine.
Et parmi les plus fines, vous trouvez séraphine
Elle appartient je crois aux plus belles ondines
Avec lesquelles en rêve parfois mais oui je dîne 
Même si je le sais ma chemise boudine.
Il y a bien d'autres mots je le sais bien en -ine
Mais ceux là voyez-vous je les mets en sourdine
Je les renvoie très loin peut être même en Chine
Quand je me sens parfois d'une humeur très sanguine.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com