12 juillet 2017

Ces chers disparus

Ces chers disparus Je n'ose réveiller tous mes chers disparus Tous ceux qui avant moi ont si longtemps vécu  J'ai trop peur d'affronter à nouveau ce chagrin Qui à leur seule pensée déjà mon coeur étreint. J'admire ces poètes qui eux les ressuscitent Avec tant de bonheur qu'on les voit bien revivre Leurs gestes familiers et même leurs odeurs Leur tendresse versée du trop plein de leurs coeurs. Ils revoient des images des scènes d'autrefois De ces temps où famille faisait encore loi Pour moi mes souvenirs ce sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Prodiges

Prodiges J'ai pleuré d'émotion devant le beau spectacle Pourtant je le crois bien je craignais la débâcle  Faire de tout un stade un orchestre classique C'était une gageure pour le moins fantastique. Le prodige ce fut que de la réussir  Le cadeau ce fut bien de savoir nous l'offrir Grandiose conjonction de tous ces arts sublimes Musique, chant et danse furent mis en abymes. Combien je me méfie de ces grands étalages  Le grandiose ne naît que fruit de circonstances Sans doute qu'elles étaient hier soir... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Urgence

Urgence Les belles envolées de l'amour qui appelle La belle nostalgie, souvenirs qu'on rappelle Cette saveur enfuie quand la vie était belle Mémoires oubliées qui un jour se révèlent, Mais vivre le moment, première découverte Comme à cet âge tendre la vie était ouverte Ressentir le frisson pour la première fois Éprouver très intense c'est son premier émoi  Quand tout était nouveau sans point de référence  Pas de comparaison pour gâcher l'existence Quand on pouvait tout vivre et en pleine innocence Sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Les milles voies

  Les mille voies Quand de mille flèches tu vois ton cœur percé  Quand de mille avanies tu sais ta vie blessée  Quand de mille échecs ta route est jalonnée  Quand de mille amours tu as été privé, Tu nourris des rancœurs à défaut de regrets Quand de mille cadeaux tu as été l'objet Quand de mille bravos tu as été fêté  Quand de mille caresses tu as été gâté  Quand de mille succès tu as été comblé  Tu penses très normal tout le bonheur donné  Quand de mille questions l'esprit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

L'œuvre est partage

L'œuvre est partage Le but de tout artiste est d'être au diapason Des émotions subtiles qu'il ressent tout au fond Et toute vibration qui le met en tension Il la restituera dans sa composition Il devient un passeur quelle que soit son oeuvre Des mille impressions que la vie met en oeuvre Il traduit comme il peut à sa seule manière  L'émotion qui existe à travers sa matière. Ainsi le musicien l'exprimera en sons Ce sont ses variations qui en ondes seront Le peintre à ses couleurs et avec précision  Il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Résurrection

Résurrection  Un rayon de soleil qui traverse la vitre Illumine la pièce d'une couleur de miel Tout soudain sur le bois la lumière qui vibre Fait chanter tous leurs tons les plus immatériels. Le ciel s'est invité au cœur de ma demeure En chassant sur le champ les plus vilaines ombres Dissipant la tristesse comme elle s'y attardait Par ce chaud des rayons qu'alors il a dardés. Ouvrir grand les fenêtres, chasser cet air vicié  Par trop de pleurs versés il faut tourner la page Le beau temps dans la vie qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Vengeance

  Vengeance Prenez moi sous votre aile vous le dieu protecteur À l'ombre tutélaire de votre bras vengeur Les hommes m'ont blessée sans écouter mes pleurs J'en appelle au sang pour le prix de mes peurs. Je vis pour les punir, et mon esprit déraille  Pour réparer leurs torts, faut que justice passe Ce sera œil pour œil, car il faut qu'ils trépassent  Pour m'avoir enlevé le fruit de mes entrailles. On m'avait enseigné l'amour, la tolérance Mais devant la douleur, la seule délivrance  De mon cœur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Des larmes pleins les yeux

  Des larmes pleins les yeux Quand je t'ai vu partir, des larmes pleins les yeux J'ai compris que c'était la fin des jours heureux Ceux qu'on avait vécu doucement tous deux Et dont on s'était dits qu'ils étaient merveilleux. Hélas le temps qui passe s'est montré assassin De nos vignes plantées, ne verrons les raisins Nous avons épuisé la coupe des chagrins Quand nous avons perdu notre premier gamin. Point n'est de cicatrice plus profonde que ça  N'existe de bonheur pour surmonter cela Les coeurs en sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Ta course sans fin

Ta course sans fin Tu deviens vite esclave des milles choses à faire Dès lors anticiper ça devient un enfer Quand tous les lendemains préemptent ton présent  Alors vivre l'instant tu n'en as plus le temps Sans compter ton passé qui vient faire irruption De tous ces souvenirs qui font aussi pression Quand tous les jours enfuis occupent tout ton temps Mais que te reste-t-il pour vivre au présent ? À cela s'ajoute ce que ton agenda A prévu aujourd'hui de ce que tu feras Quand tu as encombré de choses tout ce jour ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Qui es-tu ?

Qui es tu ? Qu'es tu donc poésie toi qui tant nous enchante Nous envoûte et nous prends dans tes mille et un rets Serions tous pour toi comme avides, en attente Que tu livres pour nous tes chers et beaux secrets ? Car tu es magicienne quand on ne sait pourquoi Un jour tu nous emmènes en voyage avec toi Sommes sous hypnose, sous ce charme léger  Tu défends bien ta cause sans nous mettre en danger. Tu as bien des registres sur lesquels t'exprimer Mille formes aussi que tu n'as épuisées  Mais tu restes musique... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]