Feuille au vent
Mille feuilles au vent sont bercées par la brise
Mille détails perdus tant la vie nous dégrise
Chacune isolement est poussière infime
Mais prises toutes ensembles, c'est la vie qu'elles miment.
Nous sommes comme feuilles, points insignifiants
Nous poursuivons nos œuvres tous bien indifférents
La somme de nos actes a des effets puissants
Quand bien même tout seul nous restons impuissants.
À un tu ne peux rien, mais à mille où millions
Tout peut bien basculer sous l'effet de ces pions
Alors pour ces raisons, retiens cette leçon 
Seul tu ne fais de mal, à plusieurs attention !
Tes pas ne marquent pas mais ils laissent une trace 
Qui ne se verra pas dit personne n'y passe
Mais des millions de pas répétés sur les marches
Marqueront le passage de ces mille démarches.
Tu es comme la feuille qui au bout de la branche
S'agite et se balance de lundi à dimanche
Tu tomberas un jour pour y nourrir la terre
Quels que soient tes amours et actes volontaires.
Tu auras fait ton temps et accompli ton oeuvre
Aura contribué tout comme la couleuvre
À ce jeu de la vie dans ses grands équilibres 
Quoique t'en aies pensé, tu n'étais pas si libre.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com