11 juillet 2017

Carpe diem

Carpe diem... Que ce soit goutte à goutte ou à pleines bouchées  Que l'on prenne la vie, elle va s'écouler  À la même vitesse celle des jours qui passent Et elle vous caresse jusqu'à ce qu'on trépasse. La façon de la vivre elle peut tout changer C'est la question du rythme qui va tout déranger  Certains donc la pratiquent à cadence effrénée  Quand d'autres sont paisibles et ce dès qu'ils sont nés. Certains ont plusieurs vies dans le temps accordé  D'autres la voient passer sans rien lui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2017

Le sens des mots

Le sens des mots Croient-ils donc s'en tirer par quelque pirouette Les grands et les puissants face aux dangers qui guettent Croient-ils leur échapper les peuples à l'aveuglette En niant que les temps ne sont plus à la fête ? Elle est au pied du mur mais au moins le sait-elle Notre humanité aux destinées cruelles Va-t-elle s'engager sur de nouvelles voies Ou s'effacer des lieux en ignorant leurs lois ? Maintenant ou jamais car à tergiverser Nous savons la balance où elle va verser Chaque jour est retard sur le grand... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2017

Bien des chemins

  Bien des chemins La vie ne serait-elle que recherche d'amour L'énergie au service de ce but tous les jours ? Je sais qu'elle est la force de ce besoin vital Mais est-ce bien notre seul idéal ? Si nous en avons fait bien plus que ce qu'il est Au service au delà de nos propres survies Sujet inépuisable de rêves inassouvis Ciment incomparable de nos peuples en sursis Il n'est pas seul ressort des projets de nos vies Mais il est le plus noble, les autres sont ignobles Car pouvoirs, convoitises ne sont que tristes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2017

Si peu de temps pour tant de temps

Si peu de temps Pour tant de temps Il y a un temps pour tout, et tant de temps pour tous Il y en a autant que l'on compte de gens Le temps de météo qui fait que certains toussent Et le temps des héros aux couleurs or argent. Quand les temps de misère cessent à le fin des guerres Quand le temps du morceau ton cœur m'a pris naguère  Je t'attends tu m'entends c'est le temps des amours Ça détend, on prétend, si bien au fil des jours. Tu veux vite grandir et tu as bien le temps De vieillir à ton tour ne sois pressé... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]