Grottes
De tous les souterrains ceux que moi je préfère 
Ce sont ces galeries creusées par des rivières 
On découvre dans le halo des lumières 
D'étranges draperies et cascades de pierres.
La mesure du temps si incommensurable
Devient mieux dans ces lieux alors plus palpable
Les siècles s'y estiment en centimètres 
Et les millions d'années présents à chaque mètre.
Le temps semble arrêté mais c'est bien illusion 
Quand chaque goutte d'eau fait bien sa création
Déposant invisible sa propre concrétion 
Tout paraît immobile mais tout est en action.
Le temps des souterrains n'est pas celui des hommes
Eux quelques coups de rein pour aboutir en somme
Mais dans ces profondeurs où tout n'est que lenteur
L'âge de ces sculptures a de quoi faire peur.
Leur beauté n'a d'égale que leur durée de vie
Même les cathédrales semblent jeunes à côté 
Bien qu'elles rivalisent un peu en majesté 
Que ces œuvres des hommes, et moi j'en suis ravi.
Pierre-Jean BOUTET