Pars vers tes rêves
 
Endors-toi gentiment que cesse ton babil
Laisse ces papillons s’envoler de tes cils
Sous tes paupières il y a, tant de choses magiques
Les rêves où tu vois des choses mirifiques.
 
Écoute bien ma voix qui chante ces paroles
Elle va t’emmener là où on caracole
Sans aucune entrave pour freiner ton envol
Vers un monde où il n’y a plus vraiment de contrôle.
 
Glisse-toi doucement dans la ouate des songes
Dans ces limbes éthérés où il n’y a de mensonges
Où tout est chamboulé et où comme une éponge
Tu vivras dans les fleurs, ces joies où tu te plonges.
 
Endors-toi gentiment que cesse ton babil
Laisse ces papillons s’envoler de tes cils
Sous tes paupières il y a, tant de choses magiques
Les rêves où tu vois des choses mirifiques.
 
Entends cette chanson, pars donc en voyage
Ne t’encombre pas de trop lourds bagages
Laisse derrière toi les soucis qui te pèsent
Jouis de cette pause, que la nuit t’apaise.
 
La, la, la, la, la, vois la lumière baisse
Tes yeux sont trop lourds, tes paupières s’affaissent
La voile t’emporte vers un repos paisible
Suis bien cette voie où tout devient possible.
 
Endors-toi gentiment que cesse ton babil
Laisse ces papillons s’envoler de tes cils
Sous tes paupières il y a, tant de choses magiques
Les rêves où tu vois des choses mirifiques.
 
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com