coeur oiseaux

Malgré tout

Une pensée qui court rêvant de voir le ciel
Dans un espace lourd de maux et de regrets
Une fleur qui s'entrouvre avide de soleil
Dans un air trop chargé de miasmes et de fumées

Un enfant là qui naît, porteur de tant d'espoirs
Dans un pays blessé par des conflits trop noirs
Une chanson d'amour qui voudrait s'envoler
Aussitôt étouffée sous les cris et tollés

Mais pourtant ce brin d'herbe qui perce le goudron
Mais pourtant ce baiser donné malgré les bombes
Mais aussi le fanal malgré que la nuit tombe
Mais encore cet air gai dans les années de plomb

Il y a toujours un signe de la vie qui s'exprime
Toujours comme un espoir qui naît dans la déprime
Quand même un élan sous le poids qui opprime
Encore un clin d'œil dans la joie qu'on supprime.

Un rêve insaisissable même par les tyrans
Un geste inattendu comme sorti du rang
Un mot bien qu'interdit qui passera les lèvres
Une envie de crier quand la vie vous soulève.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com