plages

Vacances

Les plages sont bondées c'est une déferlante
Les corps à touche-touche, plus serrés que des plantes
Serviettes et parasols dissimulent le sable
Plus nombreux que les grains s'ils en étaient capables.

Version de l'insouciance de ces hordes pressées
De prendre des vacances et de les consommer
Quittant des villes sales pour aller s'entasser
Dans les campings les plages, c'est ainsi, c'est l'été.

Étalés , yeux fermés brûlés par les rayons
Qu'ils contiennent à grands frais de crèmes et de lotions
Ou alors allongés sur matelas gonflables
Ballotés par des flots, baleineaux improbables.

Ensuite ils iront à l'assaut des baraques
Bien se gaver de frites, de glaces et sodas
Plus furieux que le furent en leur temps les cosaques
Lorsque ils se battaient jadis au temps des tsars.

Ensuite satisfaits ils gagneront leurs tentes
Où leurs appartements exigus de vacances
Les touristes aujourd'hui ont envahi la France
Tout cela pour avoir des moments de détente.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com