bastide

La bastide

Si tu retournes un jour à la vieille bastide
Penses à m'en rapporter quelques pieds de fenouils
Dans ces lieux où jadis venaient prier les druides
Tu n'en reviendras pas je l'espère bredouille.

Tu gardes souvenirs de ces jours de bonheur
De ton enfance simple à l'abri des malheurs
Dans la belle nature et ses mille couleurs
Ce n'était pas sur elle que tu versais des pleurs.

Que vas-tu retrouver entre les vieilles pierres,
La ferme est ruinée envahie par les herbes
De ces chemins secrets où tu te promenais
Il n'en reste pas traces, les arbres ont poussé.

Tu vas les abîmer les si belles images
Que tu as conservées au creux de ta mémoire
Ils vont t'égratigner les nouveaux paysages
Devenus étrangers à ta belle histoire.

Mais si tu veux quand même là -bas y revenir
Peut-être du fenouil encore y aura-t-il
Je te ferai alors fidèle au souvenir
Ce plat que tu aimais à la saveur subtile.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com