pulsion

Pantelants

Elles sont vraies furies que ces passions violettes
Aux remous dévastés qui déchirent nos chairs
Ils sont violents accès que ces cris de colère
Aux accents de regrets qui trop souvent nous guettent.

Combien sont tourmentés les êtres dans leurs âmes
Traversés, éclatés par des courants contraires
Qu'ils sont écartelés lorsqu'ils entrent en guerre
Avec leurs remords, leurs envies et leurs drames.

Elles sont sans pitié ces pensées qui les rongent
Qui reviennent peser sur leurs rêves, leurs songes
Ils voudraient oublier leurs mauvaises actions
Celles qui alimentent toutes leurs dépressions.

Combien ils sont troublés les êtres dans leurs cœurs
Sans cesse à la recherche d'improbables bonheurs
Qu'ils ne sont sûr de rien quand il faut affronter
Les plus profonds désirs qu'ils n'osent s'avouer.

Elles sont sans gouverne les intimes pulsions
Qui remuent les entrailles et poussent à déraison
Elles vivent en eux sous couvercle de plomb
Qui explosent parfois sous l'effet des pressions.

Combien sont déréglés les êtres dans leurs chairs
Tisonnées des élans plus ardents qu'en enfer
Ils ne sont soulagés que dans des explosions
Qui les font pantelants et vides d'émotion.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com